vendredi 13 septembre 2013

LA MOUSSAKA DE LA PARESSEUSE

Près de chez moi, un jeune couple s'est récemment installé et cultive des légumes sur un terain en conversion bio. Ils travaillent avec des semences KOKOPELLI, et sur des variétés anciennes. Leur petit étal présente de jolis légumes, frais surtout, et la jeune femme, très agréable, donne volontiers des conseils sur la cuisson, l'utilisation des légumes, avec ses recettes personnelles. Elle m'a convaincue sur une variété d'aubergines violette et blanche qui se tient mieux à la cuisson et qu'elle fait simplement sautées à la poêle, avec ail et assaisonnement.

J'ai donc cuit à l'étouffée mes dés d'aubergines, sans gras dans un premier temps, pendant une bonne dizaine de minutes, dans une casserole à fond très épais dont je n'ai jamais regretté l'achat (longuement réfléchi vu le prix !) depuis 16 ans.

Mais celà ne convenait pas à mes papilles, le goût de l'aubergine mérite vraiment d'être relevé. Et même avec un peu d'ail et d'huile d'olive, le plat ne donnait pas envie...J'ai donc transformé l'essai en moussaka rapido-illico, à IG bas bien sûr, et très digeste.

La quantité a donné un plat pour 4 personnes.


Comment faire ?
  • 3 aubergines coupées en dés et cuites à la vapeur
  • 50 cl de sauce tomate
  • 200g de veau haché cuit
  • 200 g de boeuf haché cuit
  • 1 pot de crème de soja
  • 100 g soit 1 sachet de mozarella râpée ou gruyère ou comté râpé
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d'ail ou plus si vous aimez
  • Huile d'olive
  • Sel , beaucoup de poivre (à votre goût!)
  • un peu de coriande en poudre
Faire revenir les aubergines vapeur coupées en dés, dans une sauteuse avec un peu d'huile d'olive.
Réserver.
Couper l'oignon finement et le cuire dans l'huile d'olive de la sauteuse. Dès qu'ils sont transparents, ajouter l'ail coupé finement.

Ajouter les viandes hachées bien émiettées et mélanger bien.
Ajouter la sauce tomate (maison ou en boite).
Ajouter la crème de soja.
Assaisonner à ce moment.
bien mélanger.

Enfin, ajouter les dés d'aubergines et mélanger délicatement. Rectifier l'assaisonnement.

Mettre dans un plat à gratin, recouvrir de mozarella râpée ou gruyère ou comté râpé et cuire 15 mns au four.

Servir aussitôt.

J'ai fait 2 plats, dans l'un des plats, j'ai mélangé la mozarrella râpée avec l'appareil et en ai mis à peine dessus pour gratiner.
Les deux versions étaient excellentes !

6 commentaires:

DOG a dit…

Hello !
Pourras-tu m'envoyer un mail perso s'il te plaît dog@aliceadsl.fr ?
A bientôt !

demeter a dit…

Bonjour,

Pourquoi des peintures de Liane Collot D'Herbois ?

Diab&bon&gourmand ! a dit…

Bonjour Demeter,

Bon, beau et vrai, n'est ce pas le langage universel des arts, qu'ils soient culinaires, picturaux ou autre ?
bonne journée

demeter a dit…

Bonjour,

Je trouve ton blog très intéressant et je suis touchée par ces peintures car je suis agricultrice en biodynamie et Liane Collot D'Herbois a travaillé avec Rudolf Steiner sur les forces du vivant.

Merci pour le partage de ce langage universel des arts dont l'agriculture biodynamique fait aussi partie.

Longue vie à ton blog

Demeter

Diab&bon&gourmand ! a dit…

Merci Demeter,

connaissant le travail contenu derrière les mots "agriculture en biodynamie", j'ai le plus grand respect pour vous, agriculteurs ayant fait ce choix.

Quand au travail de Liane Collot D'herbois et Margareth Hauschka en art thérapie, j'y suis très sensible. J'ai eu l'occasion de visiter la clinique Ita Wegman à Dornach en Suisse.

Faire découvrir ces peintures, c'est comme semer une graine.

Dans quelle région es tu ?
Si tu es en Franche Comté, j'aurai grand plaisir à te rencontrer.

demeter a dit…

Et bien non je ne suis pas en Franche Comté mais dans le Lot et Garonne, région du pruneaux et tant d'autres choses.
Je compte bien monté au Goethéanum en février 2015 car le thème est l'élevage et nous sommes éleveurs de Blondes d'Aquitaine et pruniculteurs. Peut-être passeras tu un jour par le 47.
Au plaisir et encore merci pour ces superbes peintures